Financement de l'Oracle "Mon chemin de vie"

0
Objectif : 6 000 €

Doit-on faire partie d’une religion pour être EN Dieu ?

A_man_prays_at_the_Western_Wall_in_JerusalemDoit-on faire partie d’une religion pour être EN Dieu ou relié à Dieu ?

C’est une question récurrente à laquelle je voudrais répondre en mon nom. Je ne suis d’aucune religion et je ne jette la pierre à aucune religion. Tout est respectable et utile, bénéfique en tant qu’étape de cheminement personnel.


Il me semble vain de vouloir convaincre l’autre que la vérité est ici ou là, en tel maitre ou en tel enseignement, tout comme il est vain de courir après des nuages qui s’effilochent dans le bleu du ciel.

Un fervent croyant s’évertuant dans son prosélytisme risque, au pire, d’être insulté ou combattu violemment, soit de se heurter à de l’agacement, et au mieux de voir son nouveau fidèle courir après une chimère en pensant être sauvé. Sauvé de quoi ? De la mort ? Du jugement de Dieu.

Un dieu d’amour jugerait-il ses enfants d’une façon cruelle en le condamnant au purgatoire ou à l’enfer ? Ce sont des croyances humaines nées de la méconnaissance des lois divines.

Rassurez-vous chers tous : Dieu n’est pas un censeur, pas plus qu’il ne passe son temps à programmer une fin du monde que l’humanité seule est capable de mettre au point… Nous sommes bien assez cruels envers nos semblables pour creuser notre propre tombe…

De ma propre expérience mystique, l’éveil n’est ni ceci ni cela. Il transcende TOUT. Absolument TOUT. !

Je ne prétends pas avoir vécu un éveil mais des micro-réveils.

Des phases d’éveil peuvent naître en Soi, sortes de pressentiments de l’éveil total. On peut retrouver cet état là en méditation. Vous pouvez vivre le Non Soi, la présence, l’impermanence, et vivre l’unité totale durant ces moments de reliance parfaite. Ce n’est pas une illusion, mais la fin des illusions.

La conscience illuminée n’est assujettie à aucune religion.

Jiddu Krishnamurti a insisté sur l’importance suivante :  » Pour accéder à la libération il faut comprendre, dépasser la souffrance et cela passe par la connaissance de soi. »

Un religieux convaincu de posséder LA vérité ne peut l’entrevoir et s’évertuera de rejeter – par peur – cette connexion totale, cet état de conscience éveillée. Peur du jugement (de Dieu), de lacher prise, peur de perdre le contrôle, peur de réaliser que tout ce en quoi il croit est une autre mascarade destinée à l’enchainer un peu plus.

Il est important dans tout parcours spirituel de s’affranchir de ses limitations, peurs, illusions, aliénations, mais s’attacher à la connaissance de soi. Ce n’est ni anti-religieux, ni blasphématoire, ni dangereux.

Chaque étape et expérience de vie est l’occasion de voir au dedans de soi la part d’ombre qu’elle suscite. Ce n’est pas l’expérience qui est à pointer du doigt, à mettre en accusation, mais la façon dont on la vit, dont on l’assimile et dont on la ressent.

Toute peur, toute croyance, est l’occasion de voir dans son miroir intérieur la façon dont on est impacté par l’expérience.

En soi, la croyance n’est ni bonne ni mauvaise, elle EST. C’est simplement la façon dont vous la vivez et vous l’appropriez qui va déterminer votre bien être ou votre mal être, votre enchaînement ou votre libération.

Qu’est-ce que l’éveil finalement ?

Il ne peut être décrit car il dépasse la logique, les mots, les croyances, les acquis. Le mental ne peut pas dire « j’ai eu un éveil parce que j’ai vu ceci ou cela » ou « parce que je suis sûre que c’est la vérité ultime » ou encore « parce que c’est quelque chose que je vis régulièrement » car ce serait encore une croyance, un mirage en plein désert.

Un éveil ponctuel est juste un préalable menant finalement à l’état d’éveil total. Mais l’un ne mène pas forcément à l’autre, car en croyant être libre, on peut aussi se fourvoyer !

L’éveil se SAIT, se VIT intimement au delà de la pensée cartésienne et se décrit difficilement.

Pour chacun la façon dont cet éveil peut se faire est différent tant les cheminements le sont, bien que le cheminement individuel finisse toujours par converger vers l’Amour et ses déclinaisons.

Si vous incarnez la paix, l’amour, la joie, la plénitude, vous êtes probablement sur le bon chemin !

Croire en Christ est différent d’être un Christ… Tout comme croire en Allah est différent d’être l’amour inconditionnel.

Avec amour et lumière,

Sandrine

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x