Message d’Amayama sur la notion de choix

J’ai toujours eu du mal à me faire à cette société qui nous demande de « gagner notre vie », comme si cette vie se monnayait en argent…

Il est parfois difficile de s’extraire de la pensée limitante du « marche ou crève ». Et pourtant, il existe une autre façon de voir les choses.

Depuis plusieurs années, mais plus spécifiquement depuis quelques mois, je ressens le besoin viscéral de quitter ma région polluée, peu végétalisée et très onéreuse en terme de logement.

Hier soir, face à une question que je pensais être de l’ordre du choix (de façon totalement inconsciente), je demandai à recevoir un conseil de là-haut.

Vint une femme en poncho, répondant au nom d’Amayama. Originaire du peuple Maya, elle vint pour m’enseigner une chose importante que je souhaite partager avec vous.

Que ressens-tu ? me dit-elle, à propos de mon projet.
– De la joie à m’imaginer là bas (je lui donnai le nom d’une région verdoyante de France). En fait mon coeur y est déjà, ajoutai-je.
– Si ton coeur est là bas, alors tu es y déjà ! Les lois de la Nature fonctionnent avec l’énergie du coeur. Le choix est de l’ordre du mental. Quand tu laisses agir l’énergie du coeur tu es dans la reliance et tu y es déjà. C’est de la téléportation quantique ! Tu es déjà là bas. Il n’y a pas de déplacement mais continuité. Le choix n’a rien à faire là dedans. Si tu laisses agir l’énergie du coeur, tu agis avec continuité. C’est une illusion que de croire que la vie demande à faire des choix.

Quand j’avais demandé, quelques temps plus tôt, quel est l’ingrédient de la réussite, on me répondit que c’était la Joie ; elle fonctionne avec l’énergie du coeur et du Thymus (responsable de notre immunité). C’est sans doute la raison pour laquelle l’Amour guérit tout.

 

Nourrissez votre Terre – Channeling des Anges

« Dans la page précédente (« mettez-vous au diapason »), nous vous avons expliqué que le son AUM vous permettait d’habiter votre Intérieur.

Pour nourrir votre maison, au coeur de votre être, il est important de bien vous aérer et de cultiver ce jardin précieux par des pensées saines et positives.

Si parfois vous vous surprenez à vous emporter dans les courants de la peur ou des émotions négatives, souvenez-vous qu’il est vous est possible de revenir en arrière en annulant ce que vous avez dit et en reformulant votre pensée.

La Terre a aussi besoin d’amour, autrement dit d’une saine estime de Soi et de belles attentions pour votre cœur : de saines nourritures terrestres l’allègeront et vous enracineront d’autant mieux. »

Les anges

Mettez-vous au diapason – Channeling des Anges

« Comme vous le savez certainement, le diapason est un instrument de musique qui sert à mettre en syntonisation, à accorder un instrument. Si vous ne jouez pas d’un instrument de musique, vous pouvez utiliser votre voix pour vous relier à la fréquence de la Terre et du Ciel, à la juste réunion des deux en un, c’est à dire VOUS.

En prononçant le son AUM, vous vous connectez à votre famille d’âmes et créez le fil conducteur entre votre fréquence, votre mission d’âme, la fréquence terrestre et la fréquence céleste dont la rencontre se fait en votre cœur.
AUM se dit HOME en anglais, la maison ou siège de votre divinité. »

Les anges

Expirez le danger – channeling des anges

« Pour faire suite à la leçon précédente, nous vous invitons à faire l’exercice suivant :

Chaque fois que vous vous sentez déconnecté de la Vie, de l’Unité qui pourtant vous habite, expirez profondément toute impression de danger et inspirez tout aussi profondément la paix.

Puis affirmez ceci : « Je suis en sécurité maintenant et toujours, protégé par une armée d’anges. Le Ciel est en moi, toute chose est en accord et en ordre. »

Enfin, plantez vos orteils dans la Terre et ressentez-en sa vigueur. Écoutez les sons de Dame Nature qui vous accueille dans ses bras avec amour et grande compréhension.

Ne cherchez plus, vous y êtes. Votre maison est ici et maintenant »

Les anges

Ressentez la vie en vous – channeling des anges

Voici un message délivré par le royaume angélique :

« Au coeur de chaque fibre, de chaque cellule, palpite le fluide de la vie. La lumière qui vous habite alimente toute chose et la met à l’abri du danger.

Le seul danger, cher(ère) ami(e), est celle qui consiste à croire que vous êtes séparé du Divin, alors que le Divin est en tout, donc en vous.

Prenez le temps aujourd’hui de consacrer quelques instants à ressentir le flux de votre respiration s’écouler librement dans vos narine et jusque dans vos poumons, gonfler votre abdomen… Ressentez la chaleur qui sort de votre bouche et de votre corps pour savourer l’instant présent qui ancre la vie, la renouvelle et vous enracine, en y prêtant attention. »

Tonkenawa, fille des Tonkawas

history

A la découverte de mes racines amerindiennes :

Tout a commencé il y a plusieurs mois, quand j’ai fait ma première régression en hypnose, dans une vie antérieure.

J’étais amerindienne. Le sentiment d’Unité qui nous unissait ainsi que la liberté intérieure et de mouvement était totale.

A la suite de cela, un matin, alors que je me rendais à une formation en énergétique, un être amerindien a surgi dans mon esprit bien éveillé. Très surprise, il m’a dit s’appeler « OCMA ».

Il fut surtout mon père spirituel amerindien et m’enseigna toutes nos traditions, tout ce qu’il savait. Nous nous sommes suivis durant plusieurs vies, d’après ce qu’il ma dit. Depuis, je n’ai pas eu de contact avec lui, mais je sais qu’il m’accompagne et qu’il est présent quand j’en ai besoin ou quand une révélation spirituelle a lieu.

Lorsque j’ai rencontré en vision un Mahatma, il y a quelques mois, grâce à l’archange Michael, OCMA était présent bien qu’en retrait.

Puis j’ai voulu en savoir plus sur ma vie d’ameridienne.

Il y a quelques semaines, après avoir demandé à mes anges gardiens des précisions sur cette vie-là, il me fut donné certaines informations :

Mon nom amerindien est Ko(n)kenawa. Je n’en connais pas encore la signification. On m’a dit ensuite : « Oklahoma », puis 1759-1810.

Puis, ces jours-ci, je suis tombée sur une photo du peuple Tonkawa – amerindiens originaires du Texas qui migra en Oklahoma. TONKAWA signifie : ‘They all stay together’ c’est à dire « Ils restent tous ensemble ». Ils se font appeler « the real people », le peuple vrai, au sens noble du terme.

Je comprends mieux pour quelle raison je fus étreinte d’un immense sentiment d’unité et de fraternité, d’intégrité, d’amour et de Liberté durant ma régression. C’est un sentiment que je n’avais pas vraiment connu jusque là, dans ma vie présente – du moins pas avec cette intensité. En effet, où est la fraternité dans une société dite moderne où l’esprit individualiste, la compétition, l’absence de collaboration et d’entre-aide prédominent ? « Marche ou crève », pourrait être la devise actuelle.

Le fait de savoir que mon Peuple, les Tonkawas, existe toujours m’a émue jusqu’aux larmes.

Ils ne sont plus que 200 aujourd’hui mais la tradition est préservée. Leur site internet :

http://www.tonkawatribe.com/history.htm

Merci à mes anges, à Dieu, à toutes les présences qui m’aident à retrouver mes racines profondes, celles de la vraie humanité et des vraies valeurs.

Pour information, je vais passer dans un reportage dédié à la réincarnation, début novembre, sur la chaîne 23. Je vous tiens au courant de la date !

La fonction des pyramides enfin révélée

energy-beam-pyramid-of-the-moon-in-teotihuacanHier soir, tard, j’ai conversé avec l’archange Michael, et je lui ai posé des questions sur la fonction des pyramides. J’ai eu des réponses. A vous de vous faire votre opinion.

Tout est parti d’une question concernant une de mes vies antérieures. Il me révéla avoir vécu en AKKAD, (akkakie) il y longtemps, en tant que prêtresse.
Puis je lui ai demandé si j’avais rencontré à cette époque là les anciens dieux. Il me répondit : « une fois » durant cette vie-là. Je lui demandai alors s’ils étaient reptiliens comme on peut le lire souvent sur internet. Il m’a dit qu’ils étaient des Hybrides puis ajouta le mot « Gris ». Etait-ce la couleur ou un de ces petits/grands Gris dont on parle beaucoup dans la presse ufologique ?

Le fait est que je vis apparaitre en vision un être humanoïde, la peau terne, presque cadavérique, le visage et la bouche hideuse. Il venait d’ouvrir son masque en métal gris clair qui se compose de deux parties semblables à deux battants de porte. Cet être n’avait pas l’air sympa du tout. En tous cas, il n’avait pas l’air d’avoir une once de bonté en lui.
D’après l’archange Michael, les « dieux » se rendaient régulièrement à NIPPUR en basse mésopotamie. Je n’en sais pas plus…

Puis j’ai demandé comment sont apparues ou ont-elles été construites et à quelle époque. La réponse fut « il y a 100 000 ans ». Je songeai à celles de Gizeh. Il m’a dit qu’elles avaient été manifestées par le canal de création. Ce canal est une fonction naturelle de création d’objets éthériques (je l’active par un code que j’ai appris en bio-énergie et qui permet de faire des offrandes éthériques, comme on offre un cadeau à un ami).

C’est une fonction naturelle qui, lorsqu’on la développe, qu’on la maitrise parfaitement en étant bien plus puissant et évolué qu’on peut l’être actuellement, peut permettre de générer de vrais objets physiques.
C’est ce type de canal qui aurait été utilisé par des êtres d’une grande bienveillance, sagesse et puissance, depuis la Terre et d’autres plans dimensionnels adjacents (adjacent signifie ici en interaction maximale).
D’après l’archange Michael, aucune technologie terrestre passée ou présente n’est capable de réaliser un tel chef d’oeuvre avec de telles précisions mathématiques, propriétés piézoélectriques, géophysiques ou de toute autre nature.
Il n’y a eu aucun besoin d’aller chercher des matériaux dans des carrières éloignées, car les matériaux et les plans d’architecture ont été mûrement réfléchis par des « veilleurs » qui ont manifesté ces objets à certains points stratégiques dans le circuit énergétique terrestre afin de créer une grille énergétique mondiale.
Cela signifie que toutes les pyramides situées (entre autres) sur le plan équatorial terrestre ont une fonction visant à générer cette grille. Certaines pyramides se sont déjà activées…

A quoi cela sert-il ? La fonction des pyramides, notamment celles de Guizeh, est plurielle : c’est un système complexe de décompte cosmique (une horloge, comme l’a découvert J. Grimault), la structure interne d’une pyramide génère en outre des ondes de formes pouvant soigner ou détruire selon la configuration de la forme. Elles accumulent de l’énergie en grande quantité, mais c’est aussi un système capable d’en restituer, et enfin la fonction principale est de générer en synergie avec toutes les autres pyramides un bouclier énergétique phénoménal capable de protéger la planète d’un danger. Il ne m’a pas précisé de quel danger il s’agit, mais la sensation que j’ai eue était qu’elle pouvait venir du ciel. L’avenir nous le dira !

Quand ce sera le moment (pas très lointain me semble t-il), la grille énergétique se déploiera automatiquement, c’est à dire une fois que le décompte cosmique sera atteint via le système d’horlogerie du site de guizeh.

Nous n’avons rien à faire, juste à attendre. J’attends la prochaine connexion pour vous en dire plus, si j’obtiens des réponses !

2012 n’était qu’une étape dans la transition de la terre vers une fréquence vibratoire plus élevée.
Des êtres incarnés sur Terre tels les chamans ancrent les énergies célestes et reconnectent les circuits énergétiques terrestres, comme l’indique d’ailleurs Marie-Lise LABONTE dans son livre « les familles d’âmes ». D’autres participent à cette réparation et reconnexion.

J’ai découvert à ce propos, trois autres familles d’ames très importantes, que m’a fait découvrir l’archange Michael il y a quelques jours. Je vous en parlerai plus tard 🙂

 

(c) Sandrine Myriam BUZIN

Le 21/06/2014

Se peut-il qu’un jour … ?

20140423_153638 

« Vous est-il déjà arrivé d’être inondé d’une joie sans cause ?

Vous est-il déjà arrivé d’incarner l’amour absolu ?

Vous est-il déjà arrivé de voir au delà des ombres pour voir la lumière qui perce en leur cœur ? »

En vérité je vous le dis, tout est lumière, tout est amour, tout est joie ultime sans cause.

La causalité due à un événement heureux ou l’exultation face à la beauté de la nature, est comme une perche tendue par dame Nature et votre conscience supérieure pour vous indiquer la voie à suivre. A partir d’un certain seuil de conscientisation, d’expérimentation de la joie, de l’amour et de la paix, ils surgissent tel un geyser poussé par la force d’un processus dont vous êtes le maillon.

Car au fond, vous êtes un processus vivant sans condition, relié par le seul fait que le processus n’est produit par rien.

Au delà de la forme naissant par relation de cause à effet, qu’y a t-il ? Un processus en action. Le processus est action ET non action. Il est force agissante en le considérant comme tel, par votre pensée logique. Et il est non action lorsqu’il retourne à son état non observé : le néant, le vacuum, le vide plein d’énergie.

Une potentialité ? Un ensemble de potentialités ? C’est encore différent. L’ensemble des potentialités naissent d’une observation à une échelle quantique puisque nous sommes composés de quantas. Mais c’est encore là une conséquence. Non. Il est non action dans le sens où il EST, et par le fait d’exister il porte en lui tout ce qui peut être imaginé, supporté, etc.

Dans la non-action réside l’action. L’un et l’autre forment un tout.

Le Verbe, le Logos ?

D’une certaine manière, oui. Les mots sont un pale reflet de ce qui est et qui n’est pas à la fois, concurremment. Vous existez en tant que forme découlant d’un processus, mais en cessant d’exister à votre mort, le processus continue car CE processus n’est pas une conséquence. Il est ; et le simple fait que vous existiez en est la preuve.

Ce processus qui est à l’origine de la Vie, de toute vie, n’a pas de cause. Ce processus que les penseurs, scientifiques et hommes de foi tentent de disséquer comme étant ceci ou cela, n’est ni ceci ni cela. Il EST car il échappe à un niveau essentiel à toute cause, à toute forme, à toute incarnation, à tout. Il n’est donc pas conditionné.

Un jour, la causalité s’effacera pour laisser place à la joie d’être, sans artifices.
La joie est la joie, il suffit de s’en rappeler la chaleur et la vibration profonde pour soudain se sentir transporté dans un monde où rien ne peut obscurcir l’amour qui l’héberge.

Comme le petit enfant grandissant dans le sein de sa mère, inconscient des processus vitaux participant à sa construction, vous pouvez ignorer pendant de longs moments que l’amour est à l’origine de votre élaboration. A un certain niveau, vous êtes comme l’enfant se nourrissant tout naturellement par le cordon ombilical, inconscient du processus à l’œuvre. Vous êtes ce processus vital nourricier dont vous êtes le prolongement, via les lois de la Nature.

Qu’y a t-il de plus beau que de réaliser soudain que vous êtes nourri à chaque instant, pas seulement par la voie de la mastication et de la digestion, mais à un niveau plus profond, où vos cellules produisent, captent et digèrent sans cesse de la lumière afin de nourrir votre être d’un flot nourricier infiniment plus profitable que la nourriture physique.

Il arrive parfois, qu’à la faveur d’un alignement entre votre conscience supérieure, votre esprit conscient et la conscience universelle, vous soyez dans un état extatique où tout est lumière, amour, joie infinie. Cet état est votre état véritable. Vos cellules sont alors capables de ré-aligner toute votre vie selon un nouvel axe qu’il vous faut expérimenter pour en comprendre l’essence et l’importance. Cette forme d’amour est capable de tout transcender et d’avoir des répercussions immenses dans le tissus neuronal de votre société. Cette société réagit aux mêmes influences qui vous poussent à agir, à réagir, à aller dans un sens ou dans un autre. Cette impulsion du collectif est par conséquent due à l’ensemble des cellules – c’est à dire à chaque conscience composant l’ensemble de l’humanité.

Lorsque vous êtes aligné dans l’amour, vous brillez d’un éclat bien plus grand dans ce monde où l’ombre prédomine. Vous devenez tel un phare dans la nuit, guidant les âmes « perdues », égarées par leurs peurs, leurs croyances limitantes, etc.

Se peut-il que vous puissiez un jour vous nourrir plus sûrement de cette joie, amour, lumière-vibration-information que de nourriture physique de telle sorte de vous révéler tel que vous avez toujours été ?

Se peut-il que vous puissiez un jour vous extraire des boues de la peur, du sentiment d’abandon, de lutte et de la sensation de chaos ?

Se peut-il qu’un jour votre être tout entier s’aligne avec la vibration universelle d’amour qui est le véritable comburant de votre foi, de votre joie ?

Se peut-il qu’un jour vous soyez tel le petit enfant tétant sa mère, confiant que tout se passe comme il se doit ?

Se peut-il qu’un jour vous soyez cette joie enfantine que la joie illumine même dans les larmes ?

Se peut-il qu’un jour vous puissiez accéder à l’amour, infini, immortel, immanent, et inconditionnel pour tout ce qui est – y compris vos ennemis, vos dirigeants, vos croyances en un enfer ou purgatoire ?

Se peut-il que vous ayez un amour tel que vous voyez la beauté même dans ce que vous interprétez comme l’enfer ?

Cette beauté là est parfaite, et ne supporte aucun jugement, étant au delà de tout jugement sur la forme. Par essence cette beauté là est Ultime voire inaccessible, accessible en partie via le cœur et le Sans forme. Devenez le sans-forme au cœur de votre être, en votre hara, en votre cœur.

Même un instant, il illuminera tel un soleil votre vie et transformera irrémédiablement votre vision de la vie, du bien et du mal, de ce qui devrait être ou pas être… de sorte que vous vous souviendrez, dans les moments sombres, de cette lumière qui un jour, a irradié comme mille soleils, d’une foi, d’une confiance, d’une beauté à couper à le souffle.

La vie n’est pas cruelle, elle est le processus par lequel vous êtes.

Avec tout mon amour,

Sandrine

(c) Sandrine BUZIN, 17 mai 2014

Vous pouvez reproduire ce texte en intégralité, à condition de bien vouloir  en citer l’auteur et la source. Merci 🙂

Retrouvez la joie de votre enfant intérieur

ange3Regardez dans les yeux des enfants et voyez la joie, l’incarnation de l’instant présent. Retournez aux sources pour goûter aux joies de l’enfant intérieur pour qui le temps n’existe pas.

L’enfant intérieur n’est ni loin ni une chimère ; il EST qui vous êtes. Retourner aux joies de l’enfance est comme retourner aux sources de toute chose. Autorisez-vous à vivre l’instant présent et acceptez les bienfaits de la vie comme le présent que l’on vous fait.

Accueillez-vous comme la mère porte en son sein l’enfant bien-aimé car vous êtes de toute éternité l’enfant bien-aimé que nous chérissons.

Nous comprenons vos actes car nous voyons qui vous êtes réellement : un être parfait, une extension divine lumineuse faisant l’expérience de la divinité sur Terre. Nous voyons au delà du voile de la condition humaine car nous faisons UN avec vous tout comme vous faites UN avec l’univers.

Comment pourriez-vous vous surpasser quand il n’y a rien à surpasser si ce n’est lever le voile de l’illusion du chaos, de la peur et des limitations posées par l’Ego humain ?

Nous vous chérissons et avons foi en vous. Alors, s’il vous plaît, ayez foi en vous-même, en votre capacité à dépasser ce qui doit être dépassé, à abandonner les vieux schémas mentaux vous disant de vous battre ou de lutter pour obtenir quoi que ce soit.

Prenez le temps chaque jour de respirer profondément et de remarquer les détails qui ponctuent votre journée d’une virgule agréable : un rayon soleil réconfortant, un sourire, un rire, une bénédiction, un chant, une voile dressée au vent sur une mer d’émeraude…

La Vie vous porte car vous êtes la vie ! Vous ne pouvez vous soustraire aux joie de la Vie car la vie est LA JOIE à l’état pur. Elle est la célébration de son essence et de sa vibration d’amour.

Les circonstances dites extérieures ne sont que des ajustements et des réponses faites à l’Ego humain. Vous pouvez échapper aux « circonstances » en étant acteur de votre vie.

Comment ? En laissant votre divinité s’exprimer. Et que fait un être divin, un enfant ? Il célèbre la vie, qui il est, ses attributs et talents. Il ne se préoccupe pas de comment ses besoins seront comblés car il sait qu’ILS le seront.

 

Un oiseau passe et déploie ses ailes. Déployez vos ailes, cher enfant de Dieu. Élevez-vous au dessus de l’obscurité créée par la perception du mental qui ne détecte que l’ombre. Vous avez la capacité à focaliser votre attention sur ce qui est réellement fondamental pour vous.

Posez doucement votre attention sur votre conscience et voyez comment elle voit les choses. Prenez votre temps pour observer les détails, sensations, visons, sons et émotions envoyés par votre conscience de l’instant présent.

L’amour dictant sa conduite, votre conscience ne verra que Lumière là où le mental y voit ténèbres. Vous n’êtes pas obligé de vous soumettre à un pouvoir que vous pourriez croire extérieur à vous. Vous êtes libre. LIBRE. Libre d’expérimenter tout ce que vous vous proposez car tel est le libre arbitre régnant dans l’univers.

De ce fait, vous avez LE POUVOIR ; rien ne peut vous l’ôter. Soyez la liberté, la paix, la joie et l’amour car rien n’existe au delà de cette loi universelle.

 

Ne jugez point…

Toutes les manifestations dans votre densité physique ne sont que la résultante de votre pouvoir créateur, de l’inclinaison de votre intention et par extension de vos pensées, paroles et actes. Tout découle du regard posé sur les choses. La polarité inhérente à l’univers fait que vous pouvez poser votre attention sur le Yin ou le Yang ; c’est vous qui décidez. L’ensemble crée l’équilibre global, l’homéostasie.

La création ne va pas sans la destruction. Le mouvement induit par cette polarité, crée la transformation et l’évolution globale au service de la Source.

Aussi, chers anges terrestres, ne jugez point vos frères et sœurs qui œuvrent au service de la destruction car tout a une utilité et une justification dans l’univers global de Dieu. Dieu n’est ni ceci ni cela, IL EST et quand vous retournez à Lui, vous ramenez votre propre expérience de vie.

 

Cherchez la lumière et œuvrez pour la lumière au service de qui vous êtes car la lumière brille dans les ténèbres, toujours. Le positif dans le négatif, et le négatif dans le positif… Fondamentalement ce n’est ni bien ni mal. Cela EST.

 

Quand vous cessez d’avoir peur, de juger et de vous condamner, vous redevenez conscient de votre nature profonde. Vous brillez de votre plus bel éclat. Vous vous abandonnez tout entier à l’amour divin, la seule vérité et source de bonheur véritable.

La purification ainsi obtenue vous transcende au delà de ce que vous pourriez imaginer. C’est l’alignement permettant à votre divinité de vous réaliser totalement dans votre incarnation. Quand votre structure physique est ainsi alignée elle n’est plus soumise aux conditionnements, elle les transcende.

Ainsi donc, allez à la rencontre de votre guide intérieur et de votre enfant intérieur, lesquels sont comme les deux facettes d’une même médaille. L’un exprime la joie de l’instant présent, la réalité de qui vous êtes, l’autre vous guide intelligemment à travers votre expérience de vie en alignement avec l’amour universel.

Ensemble, vous diffusez une lumière d’un tel éclat qu’il se remarque depuis les confins de votre sphère collective. Tel un joyau dans le lotus, vous devenez un exemple à suivre pour toutes les âmes incarnées.

 

Vous ne vous êtes pas incarné sans avoir hérité des clés de libération. La servitude liée à votre besoin de tout maîtriser ne vous libère pas du poids de la souffrance. La souffrance engendrée par la peur est votre pire ennemie. Elle ne vous aide en rien ! Se libérer de la souffrance n’implique pas de lutter mais d’accueillir vos sentiments, vos sensations, vos émotions et qui vous êtes. Ne culpabilisez pas de souffrir. Aimez-vous. Aimez toutes les parcelles de votre être car votre corps est l’extension de votre divinité sur Terre. Rien n’arrive par hasard.

 

En décelant la leçon de vie se tenant derrière l’ombre d’une expérience, derrière le froid de la peine et de l’illusion de la solitude, vous comprendrez – en prenant le recul nécessaire – le cadeau qu’il y avait à retirer. Certes, tout changement ou mutation engendre un certain désordre qui peut être difficile à vivre sur le moment. Toutefois, nous vous tenons la main fermement et ouvrons pour vous la voie vers une expérience de vie riche et heureuse. Quand vous traversez ces période de vie où tout semble incertain et peu rassurant, rappelez vous que nous sommes toujours à vos cotés, vous soutenant tel une béquille aimante et rassurante ou un bras aidant.

Vous pouvez toujours compter sur notre aide infaillible car nous vous aimons totalement. Ne craignez pas de faire appel à notre aide sachant que nous suivons tous vos actes et pensées. Mais demandez, n’ayez pas peur d’oser demander. Vous ne nous dérangez jamais. Nous sommes heureux de participer à votre accomplissement et à voir votre bonheur nous nous réjouissons. Ainsi nous vivons tous sur la même longueur d’onde, celle de la joie et de l’amour.

 

Vos anges gardiens

Libérez-vous !

Libérez-vous !

 405px-Guardian_Angel_1900

Vous pouvez échapper aux conditionnements et aux comportements (auto)destructeurs en vous rappelant que vous êtes à chaque instant maître de votre Vie.

Fondamentalement vous n’êtes victime de RIEN. L’illusion d’être la victime vous happe dans un cercle vicieux infernal ou la victimisation vous porte à l’auto-sabotage et l’auto-destruction. Les conditions extérieures ne conditionnent ni ne déterminent votre façon d’appréhender ce qui se présente à vous.

Nous comprenons que vous puissiez avoir des doutes, avoir peur ou être dans le désarroi. Nous ne vous jugeons pas ni ne souhaitons contrôler votre vie. Nous souhaitons simplement vous rappeler, qu’en tant que vos anges gardiens, vous êtes libre et sans limites.

Les limitations ne vous aident en rien, ne vous protègent en rien. Elles ne sont que l’outil de votre sabotage, de votre peur face à l’inconnu, à la Vie et à qui vous êtes. Certes, vivre l’incarnation peut être intimidant et nous comprenons tout cela. Cela dit, votre conscience sait qui vous êtes mais sait surtout qu’il y a un maître en Vous.

Ne croyez pas que vous soyez victime d’un mauvais sort.

La vie est bienveillante ; elle ne fait que répondre à vos attentes et à vos intentions. Vous êtes libre d’entreprendre et d’exprimer votre divinité. LIBRE. Rien ne vous entrave.

Si la vie semble dure et hostile, montrez vous confiant et aimant, faites preuve d’un acte de foi total en lâchant prise face à vos attentes, vos désirs, vos doutes, vos peurs. Si cela vous semble difficile, reliez-vous à l’esprit de la Nature, permettez-vous un pas en avant et de voir les choses sous l’angle de la pensée bienveillante, sans jugement.

Vos peurs vous aideront-ils à surmonter les « épreuves » de la vie ? La vie ne vous présente que ce que vous attirez à vous. Ceci ne vise pas à vous culpabiliser, bien au contraire, c’est le témoin de votre nature procréatrice.

Est-il plus agréable de faire pousser des plantes gorgées de vitamines, d’amour et de lumière ou de goûter à des fruits amers et pollués de pesticides ? Votre jardin intérieur est l’extension de la façon dont vous vous comportez envers vous-même et envers la Vie. Si vous cultivez votre terre avec amour, joie et respect, en plaçant votre conscience dans l’UNité vous reliant à la Terre Nourricière et au ciel notre père, vous ne verrez plus la vie de la même manière.

La bienveillance peut déjà s’exprimer en ayant de la compassion et de la tolérance pour vous même. L’amour que vous vous portez est comme un tremplin vers d’autres buts, d’autres ascensions, à commencer par l’ascension de votre propre être dans l’incarnation. Telle une échelle, vous pouvez gravir les échelons comme des opportunités vous étant présentées dans le but de vous réaliser en tant qu’être de lumière.

 

La liberté est inhérente à la Vie et vous êtes la Vie. Une forme incarnée de la Grande Vie.

Pour avoir le succès soyez le succès, pour avoir la paix, soyez la paix, pour avoir la joie soyez la joie.

 

Vos anges gardiens

 

La suite du message ici