Vous ne commettez pas d’erreur ! Partie 1/2

 Canalisation reçue le 28 mars 2014 à 11 h du matin

 

Ce texte m’a été destiné dans un premier temps mais il est destiné à toute l’humanité car nous nous confrontons tous aux mêmes questions récurrentes : que ce soit le sentiment de culpabilité, d’avoir commis une erreur, ou me concernant sur le perfectionnisme est (une croyance erronée et limitante)…

 

Je vous retranscris tout l’enseignement que j’ai reçu afin que chacun en profite.

 

La 2e partie explique la Source (Dieu), l’espace des consciences collectives, le rôle de la conscience individuelle dans l’incarnation, le phénomène de mitose et de création consciente.

 

Partie 1 :

Cher ange terrestre, abandonne les lourds manteaux de culpabilité et de sentiment d’erreur. Crois tu qu’il puisse avoir une erreur dans l’univers de Dieu ?

Quand vous croyez devoir faire mieux et culpabilisez de ne pas avoir fait quelque chose de parfait vous vous trompez. Toute création est parfaite, tout enseignement passe par l’expérience. Lorsque vous pensez améliorer une façon de faire, de transmettre, de guérir, d’enseigner, vous ne commettez aucune erreur, car il n’y a rien à améliorer.

Dans votre densité, la lumière porteuse d’information implique qu’il y ait un effet de rétroaction que vous interprétez avec votre mental comme une erreur ou un manque, une entropie (désordre, chaos).

Quand vous agitez une corde, l’amplitude crée des vagues. Le pic de la vague haute est-elle plus parfaite que le ceux de la vague ? C’est simplement une fluctuation d’une information-vibration pénétrant votre densité et ceci engendre le phénomène de cause à effet dont vous mesurez les effets par vos instruments de mesure.

La lumière pénétrant le couvercle de votre densité fait qu’elle se met à entrer en vibration et se densifie. Le mouvement créé induit que vos sens et votre petit Moi perçoivent une lumière non pas tronquée ou manquante, car elle est intégrale… C’est simplement qu’elle ressemble à un voile dont il est difficile pour certains – à cause l’égo et du filtre du mental qui ne détecte que l’ombre – de comprendre, d’assimiler et d’intégrer cette information. C’est à cause de cela qu’il vous semble que l’information est incomplète, que vous devez vous battre pour parvenir à une perfection alors que la perfection est déjà votre nature intrinsèque.

Otez le voile de l’illusion quant à la perception de cette réalité déformée par vos sens. Levez le voile de la douleur, de la culpabilité et de la sensation que vous êtes imparfait, et que vous commettez des erreurs.

La leçon fondamentale à retenir est que tout est parfait, que l’erreur n’existe pas à un niveau supérieur. Vous ne pouvez commettre d’erreur. Vous faites seulement l’apprentissage d’une expérience de Vie dans une densité plus lourde. Encore une fois, ce que vous expérimentez est une accumulation d’information afin de vous faire davantage prendre conscience de votre pouvoir créateur et de votre divinité. L’expérience n’est ni bonne ni mauvaise.

Vous ne pouvez améliorer ce qui est déjà complet. Quand vous pensez que vous avez commis une erreur de jugement, que votre travail devrait encore être meilleur, vous vous trompez ! Vous faites l’expérience d’une relation de cause à effet dont le but est de vous faire comprendre que le mouvement est un facteur essentiel de croissance, non pas dans le sens d’améliorer, mais de ancrer davantage encore la lumière divine dans votre densité, dans cette manifestation de l’Univers où la lumière est plus dense et engendre un mouvement, des cycles.

Par essence, les cycles n’existent pas dans les dimensions supérieures et au niveau de la Source qui n’a pas conscience d’engendrer quoi que ce soit. Elle EST ; tout simplement.

Lire la suite dans la partie 2 : cliquez ici